14 ans après le 7 mars 2004 .. ( MAJ 21/03)

MAJ 21/03 – ERRATUM AU SUJET D’UNE CITATION DE  CLEMENCEAU  !  

Ainsi que vous pourrez le lire dans le commentaire que nous n’avons découvert qu’à l’instant, et que nous avons publié en bas de cette page, nous avons commis une grave erreur en reprenant une publication du CEHQL17 en laquelle nous avions totalement confiance et que nous avions négligé de  vérifier, comme nous aurions dû le faire.

Voici donc le texte reçu de l’un de nos plus éminents chercheurs passionnés par la recherche de la vérité sur le destin de Louis XVII ! Felix culpa de l’auteur que nous avions intégralement cité et que nous informons aussitôt par un courrier privé ! … Nous ne manquerons pas de vous communiquer sa réponse.

===============  

François-Marie dit : mars 18, 2018 à 1:11

Pardonnez-moi, cher Charles, mais on ne peut laisser se propager la calomnie, quelle qu’en soit la victime!
Clémenceau n’a jamais proféré ces horreurs à propos de la Révolution. Il suffit assez qu’il ait dit que la Révolution est un bloc, ce qui est déjà beaucoup. Le Journal Officiel des Débats du 29 janvier 1891,p 155 et 156, authentifie les propos exactement tenus par Clémenceau ( http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6354339f/f13.item  ) et la Vendée honnête elle-même dénonce la fausse imputation ( http://www.laboratoire-archives.vendee.fr/Jugez-sur-piece/Les-suspects/2012-05-Clemenceau-solidaire-de-la-Terreur )

==============

Des circonstances indépendantes de notre volonté nous ont interdit de souligner, comme nous l’aurions voulu, l’anniversaire de la création sur Internet de notre premier forum dédié aux recherches sur la Question Louis XVII,  qui étaient toujours en cours ici ou là.

Ainsi que s’en souviendront nos plus anciens lecteurs, nous avions osé nous lancer dans cette aventure en la mettant en particulier sous l’égide de la Vénérable Marie-Clotilde de France, soeur du Roi Louis XVI et Reine de Sardaigne, dont nous avions quasiment découvert l’existence, la vie et la date de son dies natalis,  le 7 mars 1802, grâce au dernier Etat Présent de la Maison de Bourbon,  publié par le baron Hervé Pinoteau.

Quatorze ans après, où en sommes-nous ? 

Grâce aux contributions de tous les chercheurs passionnés par la recherche de la vérité, nous avons acquis la certitude, que nous n’avions pas le 7 mars 2004, et que nous avons présentée dans nos deux livres LOUIS XVII – AUTOPSIE D´UNE FAUSSE VÉRITÉ et LOUIS XVII – AU COEUR DE L´IMPOSTURE que Louis XVII n’est mort  au Temple, ni le 8 juin 1795, ni auparavant et qu’il a donc nécessairement été exfiltré.

Dans quelles conditions cet événement a-t-il pu se réaliser ? Aujourd’hui encore, nous ne pouvons qu’avancer des hypothèses ; selon notre modèle toujours en vigueur, et dans l’attente de la découverte de toute preuve contraire irréfutable qui nous obligerait à l’abandonner, Louis XVII aurait été exfiltré du Temple grâce à Danton et Hérault de Séchelles, durant la période du 21 août 1793 à la nuit du 2 au 3 septembre 1793, au cours de laquelle la Reine Marie-Antoinette a tenté de s’évader de la prison de la Conciergerie. 

Plus de deux siècles après, la course à l’abîme de la France semble s’accélérer à une vitesse exponentielle, apportant, jour après jour, la preuve de la malfaisance intrinsèque de la République et invitant même à conclure à un véritable état de possession diabolique  de la société.  

Et en cette année du centenaire de la fin de la guerre de 1914-1918, qui verra prochainement la multiplication des hommages à  Georges Clemenceau, « Père  la Victoire  » , nous emprunterons la citation suivante à une récente publication du CEHQL17, ( CR du 02/12/2017) sous la signature d’un de ses membres éminents, Didier Duval, auteur de plusieurs ouvrages sur la Question Louis XVII ( Louis XVII une affaire d’Etat, La piste de Dijon et L’Autriche, la Suisse et Louis XVII  ) 

 » III — CLEMENCEAU ET L’AFFAIRE LOUIS XVII 

Avant toute chose, il nous faut éclairer la personnalité de Georges Clemenceau.

Dans l’ouvrage Révolution et chouannerie en Morbihan de l’historien Jean Guillot (Edition des Montagnes Noires), on trouve une déclaration faite le 29 janvier 1891 par Georges Clemenceau : « J’approuve tout de la Révolution. J’approuve les massacres de Septembre, où pour s’éclairer la nuit venue, les travailleurs plantaient des chandelles dans les yeux des morts. J’approuve les noyades de Nantes, les mariages républicains où les vierges accouplées à des hommes, par une imagination néronienne avant d’être jetées dans la Loire, avaient à la fois l’angoisse de la mort et la souffrance de la pudeur outragée. J’approuve les horreurs de Lyon où l’on attachait les enfants à la gueule des canons et les égorgements des vieillards de quatre-vingt-dix ans et des jeunes filles à peine nubiles. Tout cela forme un bloc glorieux et je défends qu’on y touche ».

Cette déclaration peu connue de Clemenceau donna lieu à de solides empoignades dans l’hémicycle. Tel était Clemenceau en son temps ! Et son rôle dans l’affaire Louis XVII est pour le moins surprenant.

Pour commencer, il faut savoir que Camille Pelletan, journaliste, fut le rédacteur en chef du journal de Clemenceau : «La Justice ». Ce journaliste n’était pas de la famille directe du fameux docteur Pelletan, mais était-ce un de ses cousins ? Nous l’ignorons ! » 

De même, nous ignorons si Clemenceau aurait également approuvé l’infamie, unique dans l’histoire de l’Humanité –  car elle était alors  quasiment ignorée et connue seulement de quelques archivistes ou historiens – de l’invention par les révolutionnaires du procès-verbal du 6 octobre 1793 par lequel  » Louis Charles Capet » a accusé  » sa mère « , la Reine Marie-Antoinette, d’actes incestueux commis à plusieurs reprises  entre le 21 janvier 1793 et le 3 juillet 1793 sous les yeux mêmes de Madame Elisabeth !

Mais si on rapproche la citation ci-dessus extraite d’un discours de Clemenceau de celle-ci bien connue «Si les Orléans m’emm… j’ai un dossier massue que je leur jetterai dans les jambes. Il y a là de quoi faire sauter pas mal des trônes d’Europe et foutre en l’air la République en France ». on comprendra facilement que l’inexistence même d’un mouvement politique royaliste en France soit aujourd’hui, pour nous, une preuve supplémentaire qui nous oblige à penser que la plus fascinante énigme de l’Histoire de France n’est toujours pas résolue.  

Si Dieu nous prête  vie, il nous resterait donc environ onze ans, jusqu’au 17 juillet 2029,  pour espérer apporter une contribution significative à la découverte de toute la vérité, dans de cette affaire qui, selon Jean-Pascal Romain, serait appelée à avoir un impact sur le destin même de la France. 

Qui vivra verra ! 

4 thoughts on “14 ans après le 7 mars 2004 .. ( MAJ 21/03)”

  1. Bien que nous ne l’ayons jamais rencontré et ne le connaissions donc pas personnellement, c’est avec une infinie tristesse que nous avons appris la mort accidentelle de Patrick de Villenoisy, candidat royaliste à l’élection présidentielle de 2012.

    http://www.vexilla-galliae.fr/actualites/divers/2626-mort-accidentelle-de-patrick-de-villenoisy-candidat-royaliste-a-l-election-presidentielle-de-2012

    Décés accidentel du Comte Patrick de Villenoisy le 12 Mars 2018 . La Charte de Fontevrault présente ses condoléances à sa famille et à nos amis de l’Alliance royale;

    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/03/14/deces-accidentel-du-comte-patrick-de-villenoisy-le-12-mars-2018-la-charte-de-fontevrault-presente-ses-condoleances-a-sa-famille-et-a-nos-amis-de-lalliance-royale/

    Le Conseil dans l’Espérance du Roi est en deuil.
    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/03/14/le-conseil-dans-lesperance-du-roi-est-en-deuil/

    Décès de Patrick de Villenoisy
    http://www.allianceroyale.fr/deces-de-patrick-de-villenoisy/

    Nous nous unissons à la douleur de sa famille et de ses amis en priant le Ciel de bien vouloir nous pardonner cette question : mais pourquoi Seigneur permettez-vous une telle tragédie, qui n’est pas sans nous en rappeler d’autres !

    REQUIESCAT IN PACE !

    https://www.google.fr/search?q=image+pieta&rlz=1C1VSNC_enFR569FR569&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwjU_qK31OzZAhVKVhQKHRU7Bi0QsAQIJw&biw=1120&bih=603

    Addendum 15/03 : Obituaire en mémoire de Patrick de Villenoisy
    Avant de fermer le ban, un grand merci à Patrick de Villenoisy.
    https://royalartillerie.blogspot.fr/search/label/Villenoisy

  2. Pardonnez-moi,cher Charles,mais on ne peut laisser se propager la calomnie ,quelle qu’en soit la victime!
    Clémenceau n’a jamais proféré ces horreurs à propos de la Révolution. Il suffit assez qu’il ait dit que la Révolution est un bloc,ce qui est déjà beaucoup.Le Journal Officiel des Débats du 29 janvier 1891,p 155 et 156, authentifie les propos exactement tenus par Clémenceau ( http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6354339f/f13.item ) et la Vendée honnête elle-même dénonce la fausse imputation ( http://www.laboratoire-archives.vendee.fr/Jugez-sur-piece/Les-suspects/2012-05-Clemenceau-solidaire-de-la-Terreur )

    1. Ciel ! je ne découvre qu’à l’instant votre commentaire grâce au ménage que je viens de faire dans tous les commentaires qui sont envoyés par des robots qui s’acharnent sur ce blog, à raison d’une attaque par jour en moyenne de hackers.
      Pardonnez-moi donc mon retard à réagir tout en vous remerciant pour cette précieuse correction d’une fausse information que je n’avais pas encore eu le temps de vérifier comme vous l’avez fait, car son auteur me paraissait digne de confiance.
      Après Renée Lescaroux, vous m’offrez, cher François-Marie, l’opportunité – que dis-je ! – l’ardent devoir d’état de revenir sans tarder davantage à nos recherches sur le destin de Louis XVII.
      Je corrige l’information donnée en page principale.
      17 000 mercis pour votre commentaire qui m’informe que vous suivez toujours nos publications ! Felix culpa de l’auteur de la grave erreur commise que je vais donc corriger immédiatement en page principale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *