A tout hasard … [ MAJ 17/04 ]

MAJ 17/04 Point de situation 

Un calme précaire étant revenu sur le front de la guerre en Syrie, nous pouvons donc réafficher ce billet à éclipse, en étant uni par la prière à nos amis en pèlerinage aujourd’hui aux pieds de Notre Dame de Pontmain. pour supplier le Ciel de nous accorder … dans peu de temps …  la résurrection du Royaume de France.

D’après les statistiques de notre hébergeur, vous seriez 150 lecteurs réguliers à nous honorer de votre attention ne serait-ce que durant une poignée de secondes ; et il y aurait de temps à autre des pics de fréquentation, dont un tout  récemment de plus de 700 lecteurs, pour une raison précise que nous ne sommes pas capable d’identifier. 

Au vu des diverses informations communiquées par notre hébergeur, et si nous appliquons successivement les ratios chers à Vilfredo Pareto, pour effacer robots, hackers et navigateurs égarés, vous  seriez donc environ 100 lecteurs réguliers ( 150*0.80*0.80 ) – soit le tiers environ des personnes ayant acheté l’un ou l’autre de nos ouvrages ; et nous croyons savoir qu’il y aurait parmi vous d’éminentes personnalités et quelques leaders d’opinion ou administrateurs de sites avec lesquels nous sommes plus ou moins en empathie.

C’est donc pour vous, chers amis lecteurs d’horizons très divers, que nous nous proposons  de publier désormais, et de manière aléatoire, les informations les plus opportunes concernant l’état de la  Question Louis XVII.

Qui vivra verra !   

==============

MAJ 14/04 19 h 45 Pour vous détendre un instant 

Peut-être vous êtes-vous rendu compte de la disparition de ce billet, que nous avions rendu inaccessible, pendant quelques heures, en raison de l’évènement survenu cette nuit … 

Mais voici que nous venons de découvrir une information que nous croyons devoir porter à votre connaissance !
Elle a été publiée sur le site de référence de la galaxie royaliste internationaliste Noblesse et Royauté,  
Liste des récipiendaires d l’Insigne d’Officier de la Couronne

ONIME Anne
14 avril 2018 @ 08:55
Bonjour à tous. Cette décoration n’est pas celle de Monseigneur le Comte de Paris. Il a donné son accord aux noms proposés par le blog « La Couronne » sur Facebook. Ces noms correspondent aux personnes qui publient « le plus » sur ledit site. Le nom de la décoration est en fait « Insigne d’Officier « du blog » de la Couronne » et non de la Couronne au sens de la Maison Royale. Mais félicitations quand même aux récipiendaires !

======

MAJ 14/04 L’évènement de cette nuit nous permet d’apprécier à sa juste valeur l’information à l’origine de ce billet … [ voir Au nom de notre devoir d’état [ MAJ 14/04 ]

Avant de reprendre nos recherches sur la Question Louis XVII, coeur de notre devoir d’état et raison d’être de ce site , nous venons de découvrir cette information, diffusée ici et , qui avait fait l’objet d’une attente impatiente du CER *** Voir ADDENDUM  21 h 00 

Première liste des récipiendaires de l’Insigne d’Officier de la Couronne (Distinction orléaniste)

On comprendra donc facilement que nous  ne puissions pas rester totalement indifférent devant cette annonce, non pas pour nous amuser de la très curieuse coïncidence du  nombre d’éminents récipiendaires avec le chiffre 17, mais pour souligner la présence dans cette liste de Philippe Delorme ; chacun sait en effet quel rôle capital a joué cet Officier de la Couronne nommé par Mgr le Comte de Paris, dans l’organisation de la cérémonie d’inhumation dans la basilique royale de Saint-Denis  d’un prétendu coeur de Louis XVII, présidée le 8 juin 2004 par Mgr le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou !…  

Dans l’immédiat, nous nous bornerons à commenter cet évènement survenu dans la galaxie royaliste, en vous informant, chers amis lecteurs, de la prochaine diffusion d’une information scientifique inédite, relative à la question, si chère à M Philippe Delorme, de la traçabilité de l’ADN mitochondrial chez les Habsbourg

Or, en faisant quelques vérifications, liées à cette question de génétique royale, nous avons découvert ce site IGENEA,  qui nous était jusque là totalement inconnu et où vous pourrez trouver l’existence de divers projets en cours d’exécution, dont un dédié la recherche de l’ADN des Bourbons  »  ! 

Compte tenu des informations qui devraient être publiée prochainement, il est désormais tout à fait raisonnable de penser qu’il deviendra tout à fait possible de vérifier un jour ou l’autre,  si celui que nous appelons de nos vœux, sous le nom de Pharamond de Bourbon-Habsbourg, est un descendant de Louis XVII, fils du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette !

Le moment venu, et en raison même de l’enjeu, nous ne manquerions pas en effet, de bien vouloir le prier de présenter aux peuples de France les certificats correspondant aux exigences scientifiques en vigueur.

Qui vivra verra ! 

ADDENDUM 21 h 00 Cette attente vient de se concrétiser par ce Billet d’humeur du sieur Du Plessis : le site « La Couronne » a remis ses hochets  qui ne devrait pas manquer de provoquer des hoquets dans la galaxie royaliste …

8 thoughts on “A tout hasard … [ MAJ 17/04 ]”

  1. A propos du pic de fréquentations à plus de 700 lecteurs, les grands esprits se rencontrent-ils? L’information n’est pas complète. Quel jour cela s’est-il produit? Un jour de commentaires(s) particulièrement intéressant(s)? Passe-t-on à côté de quelque chose de particulièrement important? S’agit-il de l’indice de la présence d’un(e) descendant(e) de Louis XVII qui, de toutes façons, confère une autorité morale? Dispose-t-on d’une clef de résolution de l’énigme qui devrait déboucher sur une recherche ADN Igénéa? En attendant les mauvais effets du réchauffement climatique, en déployant tous ses efforts pour ne pas être grillés comme des sauterelles ou des fourmis, il y a bien un leadership à mettre en oeuvre, infiniment plus important que les sacro-saintes lois fondamentales du royaume qui ne suffiront jamais à nous protéger. Il faut revenir les pieds sur Terre!

  2. Merci cher CQSHB pour votre commentaire.
    *  » Quel jour cela s’est-il produit?  » le 7 avril, mais je n’ai pas encore réglé l’horloge du site …
    ** «  S’agit-il de l’indice de la présence d’un(e) descendant(e) de Louis XVII qui, de toutes façons, confère une autorité morale? Dispose-t-on d’une clef de résolution de l’énigme qui devrait déboucher sur une recherche ADN Igénéa?  »
    Si d’aventure un(e) descendant(e) de Louis XVII nous faisait l’honneur de nous lire, – ce que j’ignore totalement – il est sûr et certain qu’un certificat en bonne et due forme, délivré par IGENEA ou tout autre organisme habilité – tel que le laboratoire du professeur Gérard Lucotte – serait le moment venu de la plus haute utilité. Mais en plus de son ADN conforme à celui de Louis XVI et de Lous XVII, celui que nous appelons de nos voeux, sous le nom de Pharamond de Bourbon-Habsbourg, par déférence à Jean Raspail qui l’a entrevu dans son roman d’histoire-fiction SIRE il faudra en plus qu’il ait « la gueule de l’emploi » face à la situation qu’il aura à gérer …
    Quant aux Lois fondamentales du Royaume de France il est tout aussi certain qu’elles n’ont pas vocation à nous protéger d’un grill climatique !
    Mais en l’état actuel de la situation, le recours aux LFR nous permet de poursuivre notre navigation sur Internet pour rechercher la clef de l’énigme que vous évoquez, tout en évitant d’être mis sur le gril, qui est entre les mains de Macron et de ses acolytes et de finir entre leurs mains, cuit comme un macaroni …

  3. Il faut bien lire le règlement d’Igénéa. Ils ne rembourseront l’analyse ADN que si elle concerne une descendance avérée par les mâles.. Il semble plus difficile de prouver une descendance féminine par Marie-Antoinette et Louis XVII, ce serait plus fréquent, quoiqu’ils offrent aussi la possibilité de remplir ce challenge mais ce n’est alors pas gratifié d’un remboursement . Il ne nous resterait plus qu’à griller mais cela n’enlève rien à la difficulté de la tâche, transformer les déserts en vastes oasis, ce qui n’aurait rien de moins que les douze travaux d’Hercule! Quand on connaît la difficulté des hommes à se plier à une discipline commune…

  4. Cher CQSHB

    Si un candidat à l’identité de Pharamond de Bourbon-Habsbourg hésite à investir un peu de monnaie pour prouver qu’il serait un descendant de Louis XVII, mieux vaut qu’il reste coi et ne nous fasse pas griller d’impatience, si par hasard il nous avertissait qu’il aurait accepté de prendre ce risque monétaire auprès d’IGENEA ! … Mais si nécessaire nous pourrions négocier un tarif préférentiel auprès du professeur Gérard Lucotte !

  5. Parce que vous croyez qu’on est toujours libre en France? Il ne s’agit pas de la somme. Bientôt, vous ne pourrez plus faire vos règlements autrement que par carte bancaire. De toute façon, s’il existait, Pharamond de Bourbon-Habsbourg ne pourrait être pris que pour un fou. En plus des exigences des banques, il faudrait en plus qu’il franchisse le barrage des
    certitudes des psychiatres. Ce n’est pas pour rien que dans un quatrain unique (X-57) de Nostradamus, il est dit que onques, JAMAIS ne fut un ordre plus cruel Je tiens aussi pour unique dans ce même quatrain le fait d’avoir pour ancêtre Honnis Célina Félicité, alliance à cause de laquelle les enfants des plus grands seront familialement bannis à cause des femmes épousées mais nous sommes à une époque où le commun impose sa loi. Il y a là une raison suffisante pour laquelle il vaut le coup de tenter une analyse génétique même si je crois que ce ne sera qu’en lignée féminine.

  6. L’acte de décès de Louis XVII est un FAUX ! Le Rémy Bigot qui signa l’acte de décès était un obscur employé aux écritures (de la Commune) et demeurait rue Vieille du Temple. Sa signature figure sur sa carte de sûreté retrouvée aux Archives Nationales, qui porte les mêmes renseignements donnés au Bureau des décès de l ‘Hôtel de Ville ( La Maison Commune) même adresse, même âge, même profession. Les 2 signatures ne correspondent ABSOLUMENT PAS ! Celui qui signa l’acte de décès était un notaire et homme de loi qui connaissait les lois sur le bout des doigts et qui savait donc qu’en signant ainsi un document officiel sous une identité usurpée, il rendait nul ce même document ! Les témoins signataires, Etienne Lasne et « Rémy » Bigot savaient donc pertinemment ce qu’ils faisaient et par l’invalidation de l’acte de décès, apportaient la preuve pour l’avenir, que l’Enfant Roi n’est pas mort au Temple le 8 juin 1795 ! Quant à l’exfiltration du petit, de la Tour du Temple, si les preuves sont vraies et indubitables (soyons prudents quand même!) elle fut l’oeuvre de 2 héros et exécutée d’une façon magistrale ! elle était la SEULE solution ! D’autre part, j’ai lu, il y a longtemps, mais je ne sais plus où et je n’arrive pas à le retrouver ( la barbe !) un témoignage capital , celui de Marie Jeanne Simon, alors pensionnaire aux Incurables, sous la Restauration. Elle déclara : » j’ai vu mon petit Charles ! Il est venu me voir ici ! Il n’était pas seul, un homme l’accompagnait , un moricaud ! » Voilà !
    Je suis donc sûre que L’Enfant Roi a été exfiltré et que depuis lors, la France vit la parabole du bon grain et de l’ivraie…De plus, il y a certainement une autre raison pour laquelle le Roi n’est pas revenu en France, mais ça…! Attendons avec Espérance et confiance! La Providence ne nous abandonnera pas ! Rappelez-vous  » en France, le Roi ne meurt jamais ! » Vivat Rex in aeternum !

  7. Chère hathoriti,

    Veuillez m’excuser pour le retard apporté à valider votre commentaire pour les raisons déjà exposées …
    Merci pour votre intervention qui valide la pertinence de l’objectif proposé à tous ceux qui veulent nous apporter leur concours :
    faire annuler par voie judiciaire l’acte de décès à l’Etat civil de Paris de  » Louis Charles Capet  » du 24 prairial an III … avant le 17 juillet 2029 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *