SCOOP ! ALERTE ! Vente aux enchères 6/06/2012 !

 

Lot n°57

[LOUIS XVII (1785-1795)].
Mèche de cheveux dans une enveloppe. Émouvante relique. Mèche de cheveux sous une enveloppe ainsi rédigée au crayon par le comte Gustave de Reiset:

«12 juin 94. Cheveux de Louis XVII donnés au Cimetière de Ste Marguerite le 12 juin 1894 avant l’inhumation des restes de ce pauvre enfant martyr». on joint 6 notes autographes du comte de Reiset au sujet de Louis XVII, de l’inhumation secrète de 1846 et de celle de 1894 à Sainte-Marguerite, plus une lettre avec note de M. de Bondy au sujet du comte de Valori, garde du corps ayant fait le voyage de Varennes; plus un extrait du Matin et un n° du Gaulois (avec lettre de G. de Reiset), 1894.

====

Dix-sept mille mercis à notre ami Philippe qui nous a communiqué cette information capitale !
C’est un véritable scoop sur lequel nous allons revenir en raison de la traçabilité historique affichée pour cette relique !

======

Nous lançons un appel immédiat en URGENCE ABSOLUE au CEHQL17 pour que soit organisée une collecte  qui permette à tous les chercheurs passionnés par la recherche de la vérité sur le destin de Louis XVII de disposer dès le 07/06/2012 d’une relique sur laquelle il sera possible de faire toutes les analyses ADN exigées en vue d’un rapprochement avec le résultat des analyses ADN du coeur inhumé à Saint Denis, depuis le 8 juin 2004,  sous le titre de  » coeur de Louis XVII  » ; comme chacun le sait, ce coeur étant issu du corps de l’enfant inhumé au cimetière de Ste Marguerite, sous le nom de Louis Charles Capet, on devra donc retrouver les mêmes caractéristiques – SELON UNE MEME ET UNIVOQUE IDENTITE -pour le coeur et ces cheveux !

Nous lançons ici un DEFI A TOUS NOS CONTRADICTEURS !

Que le CEHQL17 puisse acquérir cette relique afin d’organiser des analyses ADN selon les procédures scientifiques aujourd’hui en vigueur et exigées par l’enjeu !

Pour notre part nous sommes prêt à apporter notre modeste concours à la réussite d’une telle opération et nous nous engageons dès maintenant à tirer les conséquences de futurs résultats d’analyses ADN de ces cheveux mis en vente aux enchères le 6/06/2012 et de leur rapprochement avec :

1 / les résultats des analyses ADN du coeur de Louis XVII d’avril 2000

ET 

2 / les résultats des analyses ADN de tout matériau biologique  FIABLE, dont il est sûr et certain qu’il appartient à la lignée de la Reine Marie-Antoinette !

====

Nous reprenons notre poste de travail après avoir dû nous interrompre, non sans avoir remercié au préalable notre ami « chouandecoeur » pour sa réaction spontanée 1 commentaire »  qui va introduire les observations complémentaires que nous pouvons faire au vu des informations disponibles sur le site de Pierre Bergé et associés !

1  / sauf preuve contraire à apporter par tout contradicteur qui souhaitera intervenir, et avant tout examen approfondi de chacun des éléments donnés, la traçabilité historique de cette relique, comme étant extraite du corps de l’enfant inhumé le 10 juin 1795, sous le nom de Louis Charles Capet  apparaît certaine !

2 / A priori on peut supposer que cette relique est proposée à la vente par la famille ou des héritiers directs du vicomte de Reiset, que nous avons déjà eu l’occasion de citer à maintes reprises lors de nos échanges sur ce forum ! …

3 / La seule réflexion que nous nous autoriserons dans l’immédiat sera de souligner notre étonnement le plus grand sur le fait que les dépositaires de cette insigne relique n’en aient pas proposé l’étude en décembre 1999 en même temps que le coeur qui était à saint-Denis ! … 

D’où une question que nous posons en passant, et sur laquelle nous aurons probablement à revenir : pourquoi ce silence ?… 

4 / Dans l’immédiat il nous appartient donc de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que cette relique puisse être acquise et ensuite analysée dans des conditions scientifiques irréfutables par qui que ce soit ! Cela signifie que cela devra se faire sous le contrôle commun de tous les intervenants intéressés par la découverte de la vérité sur le destin de Louis XVII,  anti-survivantistes et survivantistes  » de tous poils  » !…

5 / Aussi tenons-nous à affirmer pour notre part que nous sommes prêt à reconnaître notre erreur, si d’aventure le rapprochement des résultats des analyses du  coeur de « Louis XVII » inhumé à Saint-Denis et celles à faire de ces cheveux mis en vente le 6/06/2012, apportaient la preuve irréfutable qu’ils s’agit bien de Louis XVII !

En raison de la controverse toujours en cours sur l’identité du corps inhumé dans le cimetière de sainte -Marguerite, il est évident que devra être inclus dans ces analyses un 3 ème matériau biologique témoin, dont la filiation avec la lignée maternelle de la Reine Marie-Antoinette sera absolument irréfutable !

Si donc la preuve scientifique est apportée que le  » coeur de Louis XVII  » inhumé à saint-Denis a appartenu au même enfant dont les cheveux sont proposés à la vente ce 6/06/2012 ET s’il est apporté la preuve qu’il s’agit d’un enfant ayant appartenu à la lignée maternelle de la Reine Marie-Antoinette, nous reconnaîtrons que nous avons commis de très graves erreurs de discernement et de raisonnement de tous ordres, depuis l’ouverture de notre premier forum MSN Louis XVII le 8 mars 2004 ! 

Nous prierons donc nos lecteurs de bien vouloir nous pardonner d’avoir abusé de leur confiance, même si nous l’avons fait en toute bonne foi !

Dans ce cas en effet l’énigme Louis XVII sera résolue et nous n’aurons plus qu’à saborder notre trimaran Cril17 et à retourner dans le néant d’Internet dont nous n’aurions pas dû sortir ! …

6 / Mais pour aller  jusqu’au terme de cette aventure, nous souhaitons apporter notre concours à la mise en oeuvre de ce qui pourrait être une sorte d’ordalie de la question Louis XVII ! Nous prions tous les organismes et associations les plus diverses interessés par la question royale en France à se mettre d’accord pour qu’un organisme ou une association ayant la confiance des uns et des autres puisse se porter acquéreur de cette relique royale en vue d’assurer la maîtrise d’oeuvre des analyses ADN à réaliser ! 

7 / Si d’ici le 31 mai, aucune solution concrète, ayant un minimum de chance de réussite, n’était mise mise en oeuvre par qui que ce soit ( et notre souhait serait que ce soit le CEHQL17 qui accepte cette mission )  notre Cril17 proposera à ses lecteurs de s’engager pour acquérir cette relique, ainsi que  notre ami « chouandecoeur » nous a suggéré de le faire dans ce 1 commentaire » !

6 réflexions au sujet de « SCOOP ! ALERTE ! Vente aux enchères 6/06/2012 ! »

  1. Estimation : 400 à 500 Euro
    J’espère que la traçabilité est sans faille !
    L’affaire est trop grave. Je suis prêt à donner 150 Euro.

    Chouandecoeur

  2. ATTENTION ! je crains que vous n’œuvriez contre vous-même ! Plus vous annoncez que vous êtes intéressés et que vous allez faire une collecte, plus les enchères vont monter !

    Le plus simple est, comme souvent, de SE TAIRE et d’agir dans la plus totale DISCRETION.

    Je connais par cœur le monde des enchères, la meilleure chose que vous ayez à faire est d’acquérir la chose, et ensuite vous ferez une collecte. Et non pas l’inverse !

    Pour la provenance, je vous la raconterai en détail.

    N’hésitez pas à requérir mes services (gratuits ) pour faire cette acquisition en votre nom lors de la vente.

    RC.

  3. Cher M de Coligny !Vous avez dix-sept mille fois raison !

    Mais en l’occurrence il s’agit d’une étude de risque, spécifique de toute opération de management …

    Voici les éléments à prendre en considération dans une approche probabiliste, comme nous le suggèrerait notre ami DEWEER …

    1 / OK pour la discrétion justifiée par tout ce que vous avez indiqué en raccourci !

    2 / Mais compte tenu de la notoriété du vendeur et de l’objet de la vente, il existe une probabilité très forte qu’un jour ou l’autre, un organe de presse x,y ou Z fasse de la publicité à cette vente avant le 6/06 !

    3 / Par ailleurs, l’enjeu est tel qu’il m’a paru opportun de faire une opération de communication sur cette vente, afin de montrer notre bonne foi ! Il ne faut pas oublier qu’il va y avoir contestation sur la traçabilité historique de l’objet et son identité … ( voir un prochain message à ce sujet ) …

    4 / Vu le défi qui a donc été lancé, il convient maintenant de s’organiser pour répondre aux surenchères qui se feront !

    5 / Et ici mon schéma habituel de raisonnement l’a emporté : si les royalistes de quelque tendance que ce soit mais qui veulent être cohérents avec les principes de légitimité et de recherche de la vérité qu’ils défendent ne sont pas capables de s’organiser pour récupérer cette relique et faire faire des analyses ADN selon les règles scientifiques aujourd’hui en vigueur, ce n’est pas demain la veille que l’énigme Louis XVII sera résolue et que l’héritier légitime de la Couronne de France sera sacré à Reims !…

    6 / Vous mixez tout cela et vous y ajoutez un goût personnel pour le risque, adossé à la simple intuition qu’il  » faut y aller à fond la caisse  » …

    7 / On devrait savoir très rapidement s’il y a eu erreur de raisonnement ou non !
    En tout cas merci pour votre proposition de faire l’acquisition de cette relique pour le compte du cril17 ! Je l’accepte très volontiers !

    8 / J’ai informé la Présidente du CEHQL17 de cette vente et de nos souhaits ; j’attends sa réponse pour savoir si le CEHQL17 acceptera ou non la mission d’assurer la sauvegarde de cette insigne relique sur laquelle il reste encore beaucoup à dire … A suivre …

  4. La réponse de Roch de Coligny est tout à fait censée. J’y souscris entièrement. Procédez à l’acquisition de la relique en avançant les fonds, puis faites une collecte qui à n’en pas douter sera fructueuse.

  5. A propos de reliques en voici plusieurs qui malheureusement sont déjà passées en salle des ventes et qui étaient pour certaines d’entre-elles, si tenté qu’elles soient d’origine authentique, d’une valeur inestimable (cheveux de Louis XVII et de Madame sa soeur): http://www.auction.fr/FR/vente_livres_autographes/v14950_de_baecque_associes/l2494878_marie_antoinette_et_louis_xvii_reliques_de_4_reliques_royales.html

    Il semblerait d’après cette article de 2007: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/genetique-1/d/les-cheveux-nouvelle-cle-de-la-genetique_13023/ que contrairement à ce que l’on nous rabache sans cesse, un cheveu même sans bulbe est porteur d’information génétique autre que l’ADN mitochondrial. Il ne semble donc pas impossible que l’on puisse à l’avenir prouvé rien qu’en comparant des cheveux si les « donneurs » de cheveux sont bien de la même famille. Il semble donc important de pouvoir dans l’affaire Louis XVII obtenir des cheveux d’origine non douteuses de tous les membres de la famille de Louis XVI. Et de les faire analyser quand la technique le permettra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *