Autour du premier Dauphin Louis-Joseph de France (22 octobre 1781 – 4 juin 1789) et de Louis XVII ( 27 mars 1785-???) (MAJ 15/06)

MAJ 15/06 14 h 30 En résumé ou en raccourci 
… ( selon un vieux tic ultra-royaliste ) nous croyons savoir de source fiable et proche du dossier, qu’en raison du  » silence des archives » ,  Mme Hélène Becquet est intimement convaincue de la mort de Louis XVII au Temple le 8 juin 1795 … « sauf preuve contraire à apporter « … 
Aussi tenons-nous à exprimer notre plus vive reconnaissance à Mme Hélène Becquet qui, par l’autorité que lui confère son impressionnant CV, vient de nous donner la feuille de route de notre CRIL17, jusqu’au 17 juillet 2029. 

MAJ 15/06 Superbe soirée à la Chapelle Expiatoire, avec d’éminents intervenants et un public de qualité autour d’un thème qui engage l’avenir du royalisme et peut-être celui de la France, si la Divine Providence permet que le silence des archives soit brisé un jour ou l’autre ; d’où notre question du jour :

Quelle est la probabilité qu’une 151 ème nuance *** de Charles Maurras soit évoquée,  lors de ce prochain  Camp Maxime Real Del Sarte 2018 ? 

 
19 août 2018 – Demandez le programme en cliquant sur l’image – Source Royal-Artillerie 

*** A l’attention de nos nouveaux et jeunes lecteurs qui ont le droit de ne pas savoir : Charles Maurras a été naundorfiste à un moment de sa jeunesse ,.. ( Voir nos archives …) 
========== publié le 14/06 ====
Ainsi que nous l’avions déjà annoncé ICI, c’est aujourd’hui, 14 juin 2018, qu’a lieu la Soirée exceptionnelle sur le thème : « Louis XVII et le survivantisme »  , dans le cadre du cycle de conférences Histoires et mémoires de la Révolution et de la Restauration 17 mai 2018 > 14 juin 2018 , organisé par la Chapelle Expitaoire, où auteurs, chercheurs et historiens sont invités pour présenter leurs travaux et débattre avec le public.
Jeudi 14 juin à 18h30 « Le survivantisme dans l’histoire »

18h30 : Pierre-Gilles Girault, conservateur du patrimoine
« Le survivantisme et Louis XVII : les faux dauphins »
19h00 : Hélène Becquet, archiviste-paléographe, docteur en Histoire
20h00 : séance de dédicaces
21h00 : projection du film « Monseigneur » (1949) de Roger Richebé avec Bernard Blier, tourné à la Chapelle expiatoire.

Y aura-t-il  » un avant et un après le 14 juin  2018  » , comme nous l’avions espéré un moment ? 

Pour l’heure, avec les internautes qui se sont exprimés encore récemment dans cette tribune Louis XVII. Capreolus considère qu’à force de trop vouloir prouver Philippe Delorme ne prouve rien,  nous n’avons pas d’autre pouvoir que celui de poser cette question alternative à Mme Hélène Becquet, qui présentera son Louis XVII  : 

Avez-vous vraiment l’intime conviction qu’il existe une preuve irréfutable de la mort de Louis XVII au Temple le 8 juin 1795 ? 

Sinon, quelle serait, selon vous, la probabilité que cet événement soit seulement probable ? A hauteur de 99 % par exemple, comme cela a été admis par les tenants de votre thèse, pour expliquer qu’il existerait une possibilité historique que le  coeur inhumé dans la crypte de la basilique royale de Saint Denis soit celui du premier Dauphin, décédé le 4 juin 1789 ?  

Chers amis lecteurs, nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la réponse qui sera donnée à cette question si, d’aventure, il est permis de la poser en direct à Mme Hélène Becquet ! 

=========

Frédéric de Natal : « L’énigme Louis XVII appartient désormais aux pages résolues des mystères de l’histoire ! »

La vidéo ci-dessous n’est plus disponible à cause de ceci : Youtube censure TV Libertés

MAJ 08/06/2018 En la fête du Sacré-Coeur de Jésus et dans l’attente de la résurrection du Royaume de France

Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre 

Et en raison de la curieuse coïncidence de cette fête avec l’anniversaire  de la mort de « Louis XVII » au Temple le 8 juin 1795, nous prions Louis Chiren de nous autoriser à reproduire cette très belle image qu’il a créée  et que nous avons découverte sur cette page de commentaires de la Charte de Fontevrault, que nous vous invitons à lire attentivement. 

Créateur : Louis Chiren 

Mais cette fête du Sacré-Coeur est-elle encore inscrite  au calendrier liturgique de l’Eglise, car elle semble totalement ignorée sur le site de la CEF qui nous invite à changer notre regard sur l’invasion migratoire, qui porte en elle la mort islamique de la France !

Merci au Salon Beige qui rappelle toutes les interrogations toujours en cours sur la mort de « Louis XVII  » au Temple le 8 juin 1795 ; on nous permettra  toutefois de regretter que l’excellent auteur de l’éphéméride de référence du SB n’ait pas jugé opportun de tenir compte des derniers résultats de la recherche historique, sur lesquels nous serons appelé à revenir très prochainement, à la faveur du pèlerinage mensuel national organisé les 16 et 17 juin 2018, aux pieds de Notre Dame de Pontmain.

===== publié le 04/06/2018 ===

Il est donc temps de revenir à la raison d’être de ce blog, à la faveur du très douloureux anniversaire de la mort du Dauphin Louis-Joseph, le 4 juin 1789, qui a précipité le processus révolutionnaire, en brisant le coeur de Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette. 

Aussi nous devons-nous d’inviter tous nos véritables amis à se procurer le livre de Reynald Secher et Yves Murat Un prince méconnu Le Dauphin Louis-Joseph, fils aîné de Louis XVI.  

Nous le faisons d’autant plus volontiers que vous pourrez retrouver Reynald Secher, le 16 juin 2018 aux pieds de Notre Dame de Pontmain pour sa conférence où il présentera son dernier livre 

20h30 > 22h00 : Conférence 3 (Reynald Secher / Le Miroir sans retour – sur le Marquis de la Rouërie).

Et ce n’est certainement pas le fait du hasard, si peu de temps auparavant, le même jour, vous pourrez aussi entendre une conférence du Père Viot. 

17h00 > 19h00 : Conférence 2 (Père Michel Viot* / L’Heure du Royaume de France est-elle venue ?). * Aumônier National des Anciens Combattants (Diocèse aux Armées). Egalement au service de la Gendarmerie Nationale. Aumonier de l’Association Universelle des Amis de Jeanne d’Arc. Prêtre au service du diocèse de Versailles. 

Or, voici ce que nous lisons aujourd’hui sur le navire amiral de la cathosphère laïque :

 Dans l’urgence où nous sommes, il faut que ceux qui nous gouvernent nous donnent une législation adaptée à la situation de guerre terroriste

Nous vous invitons à lire attentivement cette homélie, où vous y discerner comme l’esquisse de la création d’un réseau de cellules johanniques opérationnelles, sous l’égide de la devise Royauté, Subsidiarité, Capillarité, pour que vienne l’heure de la résurrection du Royaume de France,extrême gravité de la situation  et Lois Fondamentales du Royaume de France obligent …

Aussi vous invitons-nous, chers amis lecteurs, à retrouver ICI  tous les détails de l’organisation de ces deux journées, et à faire aujourd’hui même toutes les réservations indispensables, si vous estimez qu’il est de votre devoir d’état d’y participer, d’une manière ou d’une autre.

Mais  sans attendre ces deux journées du pèlerinage mensuel national des laïcs royalistes aux pieds de Notre Dame de Pontmain, on comprendra facilement que nous ajoutions une petite note très personnelle à l’évocation de ce jour du premier Dauphin Louis-Joseph.

En effet depuis la publication de notre dernier livre Louis XVII Au coeur de l’imposture, nous avons découvert de nouveaux indices qui nous permettent d’affirmer qu’il est hautement probable que le coeur inhumé, le 8 juin 2004, dans la crypte de la basilique royale de Saint-Denis est celui de Louis-Joseph.

Et nous avons aujourd’hui toutes les raisons de croire raisonnablement que le coeur de Louis-Joseph a effectivement été inhumé au temps de la Restauration, dans la basilique de Saint-Denis, selon le témoignage du baron  Larrey, que M Philippe Delorme prétend être erroné.  

Dans l’attente de notre prochain ouvrage sur l’état de la question Louis XVII, en cours de rédaction, nous vous prions de noter qu’il ne reste plus que quelques exemplaires de nos deux premiers livres,  que vous pouvez vous procurer ici

 Louis XVII - Autopsie d´une fausse véritéLouis XVII - Au coeur de l´imposture

 

 

 

 

 

ADDENDUM 21 h 15 Et parce qu’il n’est jamais trop tard, pour bien faire, prions sainte Clotilde pour son Royaume de France  

545 : Mort de Clotilde, épouse de Clovis
Chrétienne convaincue – son mari, lui, n’étant pas chrétien… – c’est Clotilde qui se trouve être à l’origine directe de la conversion de Clovis au christianisme, une conversion qui se fit à la suite de la bataille de Tolbiac (voir l’éphéméride du 10 novembre).

3 juin,croisades,clotilde,clovis,antioche,urbain ii,godefroy de bouillon,himalaya,anapurna,bizet,carmen,herzog,dreyfus,nîmes,mareschal,jardins de la fontaine

Clotilde priant saint Martin, miniature pour les Grandes Chroniques de France, 14ème siècle, BNF ( source ) 

Voir aussi la notice sur le site de la CEF

2 thoughts on “Autour du premier Dauphin Louis-Joseph de France (22 octobre 1781 – 4 juin 1789) et de Louis XVII ( 27 mars 1785-???) (MAJ 15/06)”

  1. Le prince n’est pas né le 27 mars 1795 !
    Vous savez, avec que ce que j’ai découvert depuis 38 ans, tout le reste me fait rire !!!

    1. Merci cher Monsieur Pilayrou ! Il m’arrive parfois de faire des erreurs de saisie TGV à l’image de ma lecture TGV ! Mais je ne doute pas que nos lecteurs habituels aient rectifié d’eux-mêmes !
      Merci pour votre vigilante attention et heureux de vous donner de multiples occasions de rire !
      Dans le monde dans lequel nous vivons c’est particulièrement précieux pour la santé mentale !
      N’hésitez pas à continuer à profiter de tout ce qui va être publié ici très prochainement !
      Mais il va tout de même falloir que je fasse attention de ne pas vous faire mourir de rire, afin de ne pas priver la recherche historique d’un chercheur aussi précieux que vous et qui se dit prêt à nous révéler la solution définitive de l’énigme Louis XVII !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *