Ciel !

Réconciliation historique entre deux branches rivales de la maison Bourbon

 » …/… Lors du tragique accident qui coûta la vie au prince Alphonse II de Bourbon en 1989, la famille royale fit taire ses dissensions, proposa un avion à la veuve du prince Alphonse et le roi Juan-Carlos d’assister aux obsèques de son cousin. Au jeune prince Louis de Bourbon en larmes, l’édition de Paris-Match consacrée à cet événement relata cette phrase, forte en symbole, que le roi d’Espagne lui aurait adressé: « Un roi ne pleure pas ! ».

Reconnaissance de fait des prétentions au trône de France par le roi d’Espagne lui-même ? Le doute est permis. » …/… 

========

Parce que nous avons été bouleversé, comme tant d’autres royalistes légitimistes de France et de Navarre par la mort accidentelle –  ô combien suspecte   –  de notre très regretté prince Alphonse de Bourbon, Mgr le duc d’Anjou, nous  oserons poser cette question à la famille Royale régnante d’Espagne :  SVP, qu’en est-il de l’enquête qui a dû être menée sur la mort du Prince, survenue dans des conditions sans aucun précédent historique ?
Et pour être aussi précis que possible, à l’attention de nos nouveaux lecteurs, c’est cette mort accidentelle de feu Mgr le Duc d’Anjou qui nous a conduit à engager nos recherches toujours en cours sur la Question Louis XVII. Après mûre réflexion, l’argument des survivantistes, que nous rejetions jusqu’alors, à propos de l’hypothèse d’un Roi de France Légitime, caché par la Divine Providence jusqu’à l’heure de la résurrection du Royaume de France, nous est apparu pertinent … ; et ce d’autant plus que la mort accidentelle elle aussi, du fils aîné du Prince Alphonse de Bourbon, qui avait déjà failli lui coûter la vie dans le même moment,  n’avait pas été sans autoriser bien des questions, d’après ce que nous avions pu lire à l’époque dans la presse espagnole …

Requiescant in pace ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *