Est-ce la fin de l’énigme Louis XVII ? (MAJ 08/09)

08/09 En la fête de la Nativité de la Très Sainte Vierge  Marie 

Nativité de la Vierge, vers 1410-1420, Musée de l’Œuvre Notre-Dame, Strasbourg

source : le blog d’Yves Daoudal 

  • le 8 septembre 1914 : apparition de Notre Dame à Versailles 

Le 8 septembre 1914, à 10 heures du matin, à l’intérieur de la chapelle Notre-Dame des Armées, à Versailles, la Mère de Dieu apparaît à Marcelle Lanchon, 23 ans à l’époque, future religieuse sous le nom de sœur Marie-France :

…/… voir aussi d’autres détails sur cette page de la Supplique à Dieu pour le retour du Roi 

Le 8 septembre 1914, est aussi le jour où a lieu ce que l’on a appelé « le miracle de la Marne » voir les chroniques des 5, 6 et 12 septembre. ( éphéméride du Salon Beige

Merci de noter, chers amis lecteurs, que nous vous proposerons,  dès que possible, nos réflexions sur la question introduite hier en ces termes :  

la résolution de l’énigme Louis XVII pourrait-elle marquer la fin de la malédiction divine qui, selon certains auteurs, frapperait la famille royale et sa descendance, depuis le règne de Louis XIV ?

07/09 En ce premier vendredi du mois dédié aux saints Anges, nous nous devons de rappeler  les promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ à sainte Marguerite-Marie, que nous extrayons de ce site, parmi ceux que vous pourrez trouver facilement sur le thème de la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus :  

1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans leur état. 
2.Je mettrai la paix dans leurs familles. 
3. Je les consolerai dans toutes leurs peines. 
4. Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort. 
5. Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises. 
6. Les pêcheurs trouveront dans mon Cœur la source et l’océan infini de la miséricorde. 
7. Les âmes tièdes deviendront ferventes. 
8. Les âmes ferventes s’élèveront rapidement à une grande perfection. 
9. Je bénirai les maisons où l’image de mon Sacré-Cœur sera exposée et honorée. 
10. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis. 
11. Les personnes qui propageront cette dévotion, auront leur nom inscrit dans mon Cœur, et il ne sera jamais effacé. 
12. Je te promets dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis neuf fois de suite la grâce de la pénitence finale ; qu’ils ne mourront point dans ma disgrâce ni sans recevoir leurs sacrements et que mon Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure. 

C’est cette dernière promesse attachée à la communion des neuf premiers vendredis de mois consécutifs qui est appelée la « Grande Promesse » ; voir la suite   …/… .
Centenaire des apparitions de FatimaEt ainsi que nos lecteurs réguliers le savent, cette dévotion a été complétée pour notre temps d’Apocalypse par celle de la dévotion au Coeur Douloureux et Immaculé de Marie, rappelée samedi dernier par un renvoi à ce site
Si, à titre de simple laïc, nous croyons devoir faire état, aujourd’hui encore, de ces demandes du Ciel, c’est en raison même de l’actualité que nous pensons avoir vocation à suivre sur ce site, du fait même de sa raison d’être. 

En effet, il nous est impossible d’ignorer ou de faire comme si l’Eglise universelle n’était pas secouée par un séisme – voir  Terres de Mission n°90 : Les scandales sexuels aux Etats-Unis secouent l’Eglise from TV Libertés  on Vimeo – provoquant ce qui est qualifié ici ou là de véritable tsunami et devant lequel il va être impossible au Souverain Pontife de garder encore longtemps le silence. 

Et à cela s’ajoute pour nous, laïc catholique français, l’actualité de la bataille de Paris autour du Bataclan, qui a manifestement commencé  hier, comme en parallèle avec la bataille de la Marne, mais sur Internet pour l’instant, avec cette information parue en Une de Fdesouche, et celles qu’on a pu lire par ailleurs sur des sites de référence tels que Liberté Politique, le Salon Beige,Bvoltaire …,  en complément de ce qui a déjà été publié sur les sites qui se sont mobilisés dès la première heure, où l’information a été connue du public  ( voir notre dernière  tribune  »  Allons chercher le petit Macron avant le 19/10/2018 – 20 h 00 au plus tard (4) [ADD 01/09]« .

A l’heure actuelle, nous ne pouvons donc  qu’attendre de connaître les décisions qui seront prises par les sites leaders de la patriosphère, à qui nous reconnaissons une incontestable légitimité politique, pour savoir quelles dispositions nous devrons prendre, le moment venu, en vue de participer à la bataille qui va s’engager dans la vraie vie, dans les rues de Paris, le 19 octobre prochain, si Macron ne prend pas la décision d’annuler le concert de Medine, au cas où les tribunaux laisseraient faire [ Voir addendum 20 h 00 et cet  » appel  d’un général au peuple français, … alors que monte un appel du peuple aux forces armées  selon ce qu’on peut lire ici ou là sur Internet … Addendum 21 h 50  ] ….  

[ ADDENDUM 20 h 00 Médine au Bataclan : le juge des référés saisi ? 

A noter cet extrait de l’article de RR qui donne un relief particulier à l’éditorial cité ce matin de François Billot de Lochner : « Et le mouvement de protestation qui s’élève depuis quelques jours le prouve: Médine ne chantera pas au Bataclan sans que la population ne s’indigne et ne manifeste. Il est d’ailleurs consternant qu’une fois encore l’origine de l’indignation soit venue de l’extrême-droite, après qui ont couru les responsables politiques. Les républicains de toutes rives ne peuvent que se morfondre de constater que leurs porte-paroles sont aujourd’hui à la remorque des extrémistes alors que c’est justement le camp républicain qui devrait être à l’avant-garde du combat pour les valeurs de laïcité.
  
Et à cet égard, nous vous invitons à lire attentivement cet éditorial de François Billot de Lochner, ouvert par une introduction particulièrement lucide, à laquelle nous souscrivons intégralement : 

Faut-il continuer à se battre, et comment ?

La fatigue, la lassitude, le découragement semblent envahir actuellement de nombreux esprits. Il est vrai que depuis un demi-siècle environ, tous les combats menés par la France des valeurs, pour que soit préservé le socle moral sur lequel s’est construit notre pays, ont été perdus.

Qu’il s’agisse de la défense de la vie, de la liberté scolaire, de la morale sexuelle, du mariage et de la famille, et, de façon plus générale, de nos structures politiques, économiques, sociales, morales et culturelles, les puissantes forces de déconstruction ont gagné par KO. Dans ces conditions, pensent tant de Français, pourquoi continuer à engager des batailles systématiquement perdues ?

Au moment où il semble que nous avançons gaillardement vers le précipice, il nous faut plus que jamais agir à temps et à contretemps. Tel est notre devoir et notre responsabilité, puisqu’il s’agit de notre proche avenir et celui de nos enfants. Assister les bras croisés à la déconstruction actuelle devient donc une faute lourde. Cela dit, comment agir ? …/… 

François Billot de Lochner
Président de Liberté politique, de France audace et de Stop au porno. 

Or, à notre titre de laïc catholique, s’en ajoute un autre lié à notre qualité de royaliste français, qui nous a invité à nous auto-proclamer membre de la cellule Cril17 du Corps mystique du Royaume de France en survivance, au nom même des Lois Fondamentales du Royaume de France !… 
Mais au regard de l’actualité est-ce bien raisonnable ?

ADDENDUM 17 h 30
Après réflexion sur ce que nous avons pu lire de pertinent ici et là sur la crise proprement apocalyptique de l’Eglise, annoncée par la Reine des Prophètes, et analysée en particulier dans cet article, qui vient d’être publié sur le salon beige  » D’un point de vue moral et historique, cette crise est pire que ce que vous croyez », notre fidélité  » perinde ac cadaver  » aux Lois Fondamentales du Royaume de France, dont la clef de voûte est la loi de catholicité, et le rôle dévolu à la France dans l’histoire de l’Eglise, nous obligent à nous poser la question suivante :

Est-ce qu’un procès canonique en bonne et due forme du Souverain Pontife, tel qu’il a été présenté dans un très récent colloque universitaire ( déjà cité ici à plusieurs reprises )  ne serait pas la seule issue pour sauver l’honneur même de la sainte Eglise, catholique, apostolique et romaine,  aujourd’hui gravement compromis ? 

L’APPEL DU PAPE AU PAPE :
LA « GRANDE AFFAIRE » DE L’ABBÉ DE NANTES  

[ ADDENDUM 23 h 00 Et avant de fermer notre ordinateur voici ce que nous venons de lire ….

Liste des évêques étatsuniens qui demandent une enquête sur les révélations de Mgr Viganò] 

 
======

…/… Dès que nous le pourrons nous vous proposerons quelques observations inhérentes à la question Louis XVII, en lien avec la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus et  l’actualité. que nous résumerons ainsi :
la résolution de l’énigme Louis XVII pourrait-elle marquer la fin de la malédiction divine qui, selon certains auteurs, frapperait la famille royale et sa descendance, depuis le règne de Louis XIV ? 

…/… à suivre dès que possible …/…   

06/09 Et si, à l’image de ce que nous avons fait hier,  le jour était venu de faire une  mémoire active de cet anniversaire du début de la bataille de la Marne, pour préparer celle de Paris, devant le Bataclan le 19/10/2018 ? 

Joffre, commandant en chef des armées françaises, donne l’ordre de contre-offensive générale. Les Français arrêtent le repli et contiennent l’avancée allemande. Du 6 au 12 septembre 1914, plus d’un million et demi de soldats vont se livrer bataille, dans ce que l’on appelle la première bataille de la Marne, sur plus de 200 kilomètres. Très vite les Français vont parler d’intervention divine, de miracle : le «miracle de la Marne». …/… lire la suite …/… 

Monument élevé à Barcy ( près de Meaux ) en souvenir de l’intervention de la Sainte Vierge face aux Allemands

8 septembre : hommage à sainte Jeanne d’Arc

Capture d’écran 2018-09-06 à 11.19.31

05/09 En ce jour anniversaire de la naissance du Dauphin Louis Dieudonné, futur Louis XIV, à St-Germain-en-Laye, fils de Louis XIII et d’Anne d’Autriche, le 5 septembre 1638, il y a 380 ans, jour pour jour !  

Où sont les communiqués des princes de la Maison de Bourbon qui aspirent à incarner une espérance pour la France, livrée à la folie des criminels qui la conduisent vers le chaos et la mort dans le déshonneur, annoncés jour après jour par une actualité insupportable, dont rendent compte, à elles seules, ces  deux profanations, en des sanctuaires de nature certes très différente, mais liées par la même haine inextinguible de l’âme de la France ? 

Médine au Bataclan : si les Français acceptent cela, ce sont des hommes morts et déshonorés

Le Rassemblement National dénonce l’exhibitionniste à la grotte de Lourdes

Edition numérique des abonnés

Aussi, prions-nous nos amis royalistes, de toutes sensibilités, de bien vouloir nous excuser, mais pour nous, la galaxie royaliste, à laquelle nous avons sans cesse fait référence tout au long de nos publications, est morte, tuée par ce silence des uns et des autres !

Il ne nous reste donc plus qu’à poursuivre notre aventure de membre de la cellule CRIL17 du Corps mystique du Royaume de France en Survivance ( CMRFS)  sous gouvernance de Notre Seigneur Jésus-Christ, Roi des Rois, jusqu’à la résurrection du Royaume de France, que nous espérons voir incarnée, avant le 17 juillet 2029 au plus tard, en la personne de celui que nous appelons de nos voeux, sous le nom de Pharamond de Bourbon-Habsbourg, Lois Fondamentales du Royaume, scellées jusqu’à la Fin des Temps par la mission naturelle et surnaturelle de Jeanne d’Arc, obligent !

ADDENDUM 22 h 00 SCOOP ! 

Après avoir parcouru quelques pages du livre La famille royale au temple de Charles-Eloi VIAL, nous venons de lire ceci dans l’une des pages de l’aperçu accessible sur Google Livres :

 » Le 22 mars 1817 le Dr Pelletan fut le premier à être auditionné ( par la police de Louis XVIII ). Il évoqua l’autopsie pratiquée le 9 juin 1795, avoua avoir dérobé des mèches de cheveux ainsi que le coeur du petit roi .  » Je dois reconnaître que je ne courrais pas de grands risques. Nous étions là de confiance, et les jours de la grande terreur étant passés, je n’appréhendais pas d’être fouillé. «  Le médecin se refusa à remettre l’organe desséché à la famille royale et celui-ci connut encore maintes tribulations. Il eut soin de préciser que le crâne de l’enfant qu’il avait dû scier pour l’autopsie, pourrait peut-être permettre de le reconnaître dans une fosse commune. »   
====

CouvertureChers amis lecteurs,
Avant même d’avoir pu lire l’intégralité de l’argumentation de l’auteur, nous pouvons d’ores et déjà vous informer que notre aventure au service de la recherche de la vérité sur le destin de Louis XVII ne pourra pas être interrompue par le livre  » La famille royale au temple «   de Charles-Eloi VIAL ( Place des éditeurs16 août 2018 – 459 pages ).
En effet si l’erreur monumentale, citée ci-dessus et surlignée en rouge, ne saurait discréditer l’ensemble du travail de l’auteur, en raison de l’abondance des archives qui y sont citées, selon le bref  aperçu accessible sur « google livres », elle nous autorise néanmoins à nous remettre immédiatement à nos recherches que nous avons quelque peu abandonnées depuis un certain temps.
Aussi souhaiterions-nous pouvoir publier notre prochain livre sur l’état actuel de la Question Louis XVII, soit lors du prochain salon du livre organisé à Nantes par DPF Chiré, soit au printemps prochain, ou au plus tard lors des prochaines Journées Chouannes de septembre 2019.
Qui vivra verra ! Mais quelle étrange coïncidence de faire ce constat 380 ans, jour pour jour, après la naissance de celui qui deviendra Louis XIV ! Aussi comment ne pas y voir un signe de la pertinence de notre thèse selon laquelle, nous sommes aujourd’hui un membre, parmi tant d’autres, *** du Corps mystique du Royaume de France en survivance !  *** Et nous pensons en  particulier à nos amis, « pauvres pèlerins du Roi » qui, chaque 17 du mois, sont aux pieds de Notre Dame de Pontmain, sous l’égide de notre ami chouandecoeur, à qui nous avons demandé de bien vouloir prier pour l’avancement de nos recherches, en vue de découvrir la vérité sur le destin de Louis XVII !

Plus que jamais nous sommes intimement persuadé, comme Jean-Pascal Romain l’a écrit dans la préface de son Louis XVII Roi de Thermidor ( 1998) , que la résolution de l’énigme Louis XVII pourrait avoir un impact sur le destin de la France, actuellement sous gouvernance satanique – voir infra [ Addendum 05/09]  des sectes maçonniques, reçues ce jour même à l’Elysée, en une étrange et nouvelle coïncidence …

Emmanuel Macron reçoit les francs-maçons à l’Élysée

Unknown-12

… à rapprocher de cette publication, le 1er septembre 2018, par la Charte de Fontevrault  !…   

Claire Ferchaud. De Loublande (79700) au Palais de l’Elysée

====
PS : Nous prions nos nouveaux lecteurs qui découvrent l’existence de ce site de bien vouloir consulter nos archives, pour comprendre quelle en est la raison d’être, jusqu’à ce qu’on nous apporte la preuve irréfutable contraire qui nous obligerait à abandonner ce que d’aucuns peuvent considérer comme un pur fantasme, alors que la réalité complètement folle de l’actualité française nous apporte a contrario la validité de la pertinence de notre espérance …    

03/09 En la fête de saint Grégoire le Grand 

Présent durant la seule journée de dimanche  aux Journées Chouannes de Chiré, nous avons pu constater au cours des nombreux échanges, aussi impromptus que spontanés, que nous avons pu avoir, qu’il existe toujours une question Louis XVII, au-delà de la remise en cause radicale de la légitimité de la République, dont le caractère véritablement satanique s’affiche de jour en jour ; voyez par exemple cette tribune dont nous ne pouvons donner ici que le lien qui permet d’y accéder, en raison du scandale et de l’indécence du contenu analysé, à destination de nos enfants ou petits-enfants dans nos écoles, sur la recommandation même de divers sites dépendants de Ministères de la République, et appelant de ce fait la malédiction du Ciel sur la France  ..[ Addendum 05/09] 

UnknownEt n’est-ce pas ce que prouve l’hallucinante réalité,  décrite par cette dernière information, véritable insulte à l’intelligence politique française, appelée à la révolte le 19 octobre prochain par cet édito de Cyrano de Riposte Laïque

Macron, le Pédophile et Poubelle : trois nuisibles au service de l’islam

Dans l’attente de connaître les décrets de la Divine Providence, qui permet à Macron d’être encore le Président d’une machine en train de se détraquer, aux dires mêmes du Figaro, nous ne pouvons citer ici que la sublime homélie de M. l’abbé Jean-Yves COTTARD, qui a célébré la messe le dimanche matin et vous inviter, chers amis lecteurs, à vous procurer le compte rendu de ces deux journées, dès qu’il sera proposé par DPF Chiré.

Aussi attendons-nous avec impatience de pouvoir lire le livre annoncé samedi dans cette tribune, afin de vous confirmer qu’il est parfaitement raisonnable de poursuivre notre aventure au service de la recherche de la vérité sur le destin de Louis XVII, après le 8 juin 1795, et non pas sur les conditions de son martyre final et de sa mort légale à cette date, seule recherche autorisée par l’Université.  

En effet nous avons pu dédicacer les derniers exemplaires de nos deux ouvrages, dont les éditions sont désormais épuisées ; et ainsi que nous l’a fait remarquer une de nos interlocutrices qui nous demandait quels étaient les arguments qui étayaient notre intime conviction, nous avons été surpris par  cette très curieuse coïncidence qui nous avait échappé ***  » mais  cette nuit en est l’anniversaire ! « , lorsque nous avions répondu par l’évocation de la tentative de la Reine de s’évader de la Conciergerie dans la nuit du 2 au 3 septembre 1793 ***, parce qu’elle savait que son fils n’était plus prisonnier du Temple ! …  

Qu’est-il devenu ? Ce sera l’objet de toute la réflexion que nous devrions développer dans notre prochain livre, que nous avons été invité à présenter lors de la prochaine édition des Journées Chouannes de 2019 ! 

*** Très curieusement cette tentative de la Reine est omise dans l’excellentissime éphéméride de référence du Salon Beige des 2 et 3 septembre 1793 ! 

ADDENDUM 19 h 55 
Après avoir évoqué ce matin l’anniversaire de la nuit du 2 au 3 septembre 1793, peut-être n’est-il pas inopportun de rapprocher cette image de Une de l’éphéméride de Lafautearousseau rappelant la Déclaration de guerre à l’Allemagne, le 3 septembre 1939

et cette tribune publiée par la Présidente de Résistance Républicaine, que nous avons appelée la Dame blanche de la République …

La guerre déclarée en Allemagne ? Appel à tous les migrants à aller combattre « les nazis » à Chemnitz !

La guerre déclarée en Allemagne ? Appel à tous les migrants à aller combattre « les nazis » à Chemnitz !

Zita - Portrait intime d´une impératrice  … alors qu’il a été question de la Dame Blanche des Habsbourg, ce dimanche aux Journées chouannes de Chiré,De choses et d´autres - Le surnaturel dans la vie de Zita  

lors de l’évocation de l’impératrice Zita de Habsbourg par l’abbé Cyrille Debris

Pharamond de Bourbon-Habsbourg aurait-il été présent aux Journées Chouannes de Chiré ?… 

 ===== publié le 01/09 ===

Grâce à Lafautearousseau nous venons de découvrir : 

Livres & Histoire • Jean Sévillia : « La famille royale en prison »

Par Jean Sévillia

Une recension à lire parue dans la dernière livraison du Figaro magazine [31.08]. Une remarquable leçon d’histoire

1400806989.jpg

Trois jours après que les Tuileries eurent été prises d’assaut, en août 1792, la famille royale, déchue, était conduite au Temple.

…/… 

Elle devait y loger dans le donjon médiéval qui était inutilisé depuis des lustres.

Dans ce lieu sinistre sont donc enfermés Louis XVI et Marie-Antoinette, Madame Elisabeth, la soeur du roi, ainsi que les deux enfants royaux, Louis et sa soeur Marie-Thérèse.

Le roi, la reine et Madame Elisabeth finiront sur l’échafaud, tandis que le petit Louis XVII, n’ayant pas résisté aux mauvais traitements, mourra de maladie et d’épuisement. Seule la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, remise aux Autrichiens au début du Directoire, survivra à la Révolution.

Entre le 13 août 1792, date de l’incarcération des Bourbons au Temple, et le 19 décembre 1795, jour du départ de Marie-Thérèse, plus de trois années se sont écoulées. Un laps de temps plus long que la Convention, plus long que la dictature de Robespierre ou que la Terreur elle-même. La captivité de la famille royale forme par conséquent une séquence historique en soi, dotée d’une logique propre qui interagit avec le développement de la Révolution.

C’est à analyser cette relation que s’est attaché Charles-Eloi Vial, un jeune historien dont les premiers travaux – une étude de la Cour à la fin de la monarchie et une biographie de Marie-Louise – étaient extrêmement prometteurs.

534911836d0abb463780f58d8c9c9b04.jpgSur un sujet en apparence rebattu – qui ne connaît les adieux de Louis XVI à sa famille, le départ de Marie-Antoinette pour la Conciergerie ou le martyre de Louis XVII, scènes déchirantes qui ont eu le Temple pour cadre – l’auteur, recourant à des archives inexploitées, parvient encore une fois à offrir des perspectives nouvelles en reconstituant la vie des prisonniers royaux, mais également l’enjeu politique qu’ils ont représenté jusqu’au bout.

Au-delà de leurs fautes personnelles, Louis XVI et les siens ont en effet été condamnés non pour ce qu’ils avaient fait, mais pour ce qu’ils étaient. Leur captivité a donc été le révélateur d’un système prêt à broyer tous les Français aspirant à la liberté. «Ce rapport entre l’intérieur et l’extérieur de la prison, souligne Charles-Eloi Vial, est essentiel à comprendre : la détention au Temple est l’envers de la Révolution. » Une remarquable leçon d’histoire.   

La Famille royale au Temple. Le remords de la Révolution, 1792-1795, de Charles-Eloi Vial, Perrin, 432 p., 25 €.  

Et sur le site DPF Chiré, nous lisons un résumé identique, avec une précision supplémentaire qui nous a obligé à poser la question ci-dessus pour ouvrir cette tribune, après avoir lu :  

…/…La famille royale au Temple - Le remords de la Révolution 1792-1795

Nourri de nombreuses archives encore inexploitées, Charles-Eloi Vial raconte avec un sens rare de la narration le quotidien des captifs et brosse le portrait de l’ensemble des protagonistes du drame, la famille royale au premier chef, mais aussi les geôliers, les employés, les gardes et les visiteurs, sans oublier les figures politiques souvent rivales à l’instar d’Hébert et de Robespierre.
Ce récit prenant interroge enfin la Révolution, et plus précisément la Terreur, sur l’antinomie entre la grandeur de ses principes et certains de ses actes. Un grand livre sur un lieu d’histoire et de mémoire, qui incarne et marque l’origine de la guerre entre les deux France.  
Archiviste paléographe, docteur en histoire, Charles-Eloi Vial est conservateur à la Bibliothèque nationale de France. Après Les Derniers Feux de la monarchie ; La cour au siècle des révolutions (Perrin, 2016), sa biographie de Marie-Louise a été couronnée en 2017 par le prix Premier Empire de la Fondation Napoléon.

=====

Dès que nous le pourrons nous confronterons l’argumentation de cet auteur et ses archives inédites avec les éléments dont nous pouvons disposer, qui étayent notre intime conviction en faveur de l’exfiltration de Louis XVII du Temple, entre le 3 juillet au soir et la nuit du 2 au 3 septembre 1793. 

Nous ne manquerons pas de vous informer du résultat de notre réflexion, car il est évident que nous renoncerions à notre projet d’un nouvel ouvrage sur l’état de la question Louis XVII, que nous espérons présenter au public lors de la prochaine fête du livre à Nantes, en décembre 2018, si nous n’avions aucun argument recevable à opposer à ce brillant et jeune docteur en histoire, paléographe et conservateur à la BNF. 

Pour mémoire, cette information nous invite à rappeler que nous sommes toujours dans l’attente de toute analyse critique de fond de nos deux livres LOUIS XVII – AU COEUR DE L´IMPOSTURE et LOUIS XVII – AUTOPSIE D´UNE FAUSSE VÉRITÉ offerts à diverses autorités intellectuelles ; et peut-être aurons-nous la joie intellectuelle de vous dédicacer, chers amis lecteurs, les derniers exemplaires en notre possession, lors de la deuxième journée chouanne de Chiré ? 

Journées Chouannes 2018 Les 1er et 2 Septembre : Quels moyens pour combattre la révolution ?  

Chers amis lecteurs, dès que nous serons en mesure de conclure, nous vous dirons si, à l’instar de la Reine Marie-Antoinette, nous avons fait un beau rêve que nous devrons définitivement abandonner, comme ayant été un véritable fantasme, ou si au contraire nous sommes autorisé à poursuivre notre aventure intellectuelle et en particulier notre navigation sur ce ci-devant site d’Internet …

Qui vivra verra ! 

3 thoughts on “Est-ce la fin de l’énigme Louis XVII ? (MAJ 08/09)”

    1. Vous me faites beaucoup d’honneur !
      Si vous lisez le livre  » La famille royale en prison  » avant que j’ai pu le faire, je vous serais très reconnaissant de bien vouloir me communiquer les preuves archivistiques inédites qui auraient été découvertes par M Charles-Eloi Vial pour attester la mort de Louis XVII au Temple le 8 juin 1795 et devant lesquelles je m’inclinerai très volontiers en n’hésitant pas à m’exfiltrer de la catégorie des  » fous littéraires  » dans laquelle vous venez de m’enfermer …
      Salut et fraternité en attendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *