La République est morte *** Vive le Roi UBU !

***Selon notre interprétation  de l’interview de Patrick Buisson ci-dessous – (voir aussi nos commentaires) –  la République est morte le 9 décembre 2017 au moment où le peuple s’est fait silencieux pour écouter le chant de l »Ave Maria qui a jailli de l’église de la Madeleine où se trouvaient 3 présidents de la République dont un en exercice.  

Pour bien comprendre l’importance de l’évènement vécu par 10 à 15 millions de Français, il convient d’écouter attentivement l’intégralité du 22 minutes de RCF Vendée : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/12/hier-comme-aujourdhui-quand-se-pose-la-question-de-la-l%C3%A9gitimit%C3%A9-du-pouvoir-la-guerre-civile-nest-jamais-loin.html.

Et aux dires mêmes de Résistance Républicaine on apprend à la faveur de  cette illustration  par un exemple tiré de l’actualité quotidienne révélée jour après jour par la réinfosphère  que la France est désormais entrée sous le règne légal du Roi UBU.

La France d’Ubu : leurs copains percutés par un TER ? Ils incendient 5 voitures…

Il est donc évident que le combat royaliste pour la restauration de la Royauté qui serait incarnée par l’un ou l’autre des Princes de la Maison de Bourbon ( Anjou, Parme ou Orléans ) qui ne prétendent fort légitimement à rien, n’a plus aucune raison d’être, et deviendrait même véritablement ubuesque, en raison de notre espérance chevillée à l’âme, au coeur et à l’esprit. 

En effet, notre fidélité aux Lois Fondamentales du Royaume de France scellées jusqu’à la Fin des Temps par la mission naturelle et surnaturelle de Jeanne d’Arc nous oblige à faire le nouveau pari royaliste légitimiste et survivantiste du XXI ème siècle,  selon lequel il est encore raisonnable d’espérer que la mort du Roi Ubu provoquera le jaillissement du  cri  » Vive le Roi  » lors de l’avènement du Bourbon-Habsbourg nécessaire héritier légitime de Louis XVII, fils du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette.

C’est la raison pour laquelle nous allons consacrer notre temps à la rédaction de  notre troisième livre dédié à la résolution de l’énigme Louis XVII, que nous souhaitons pouvoir vous présenter à l’occasion des prochaines Journées Chouannes de DPF Chiré en septembre 2018. 

En attendant, vous pouvez lire l’un ou l’autre de nos deux premiers ouvrages, qui fondent la pertinence de nos recherches et étayent notre espérance  : Louis XVII Autopsie d’une fausse vérité, ( dont il ne reste plus que 5 exemplaires disponibles chez DPF Chiré ) et Louis XVII Au coeur de l’imposture qui vient de paraître ( Lire ICI ) et se substitue au mémoire  AFFAIRE LOUIS XVII – AUTOUR DE DEUX IMPOSTURES   lédition d’août 2017 étant aujourd’hui épuisée. 

Louis XVII - Autopsie d´une fausse véritéLouis XVII - Au coeur de l´imposture

4 réflexions au sujet de « La République est morte *** Vive le Roi UBU ! »

  1. «Hier comme aujourd’hui, quand se pose la question de la légitimité du pouvoir, il y a toujours un risque de guerre civile »

    Patrick Buisson présente son livre «La grande histoire des guerres de Vendée» sorti chez Perrin et évoque la question de la reconnaissance du génocide vendéen par la France sur RCF Vendée :

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/12/hier-comme-aujourdhui-quand-se-pose-la-question-de-la-l%C3%A9gitimit%C3%A9-du-pouvoir-la-guerre-civile-nest-jamais-loin.html

     » La crise de la légitimité ouverte en 1793 n’est pas fermée «  dixit Patrick Buisson …

  2. Ciel ! Lu sur le salon Beige http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html
    Mardi 2 janvier : à Pontmain les évêques de France prieront pour la paix et pour la France
    Lu sur le site du sanctuaire de Pontmain :
    http://www.sanctuaire-pontmain.com/

    « Journée de pèlerinage auprès de Notre Dame de Pontmain pour les évêques de France qui viendront prier pour la PAIX. Cette journée sera placée sous la présidence du Cardinal Jean Pierre RICARD, archevêque de Bordeaux.
    Une vingtaine d’évêques seront présents et concélébreront à la messe solennelle de 11 h 00 à la basilique de Pontmain. Faisons-le savoir autour de nous et venons très nombreux prier avec nos évêques pour la paix [ et pour la France ].[ Serait-ce donc très difficile, M ou Mme l’administrateur du site de Notre Dame de Pontmain d’inviter à prier pour la France, dont le mot était tabou, il y a encore très peu de temps, dans le vocabulaire épiscopal ? ]

  3. Ciel ! La CEF va-t-elle renouer avec l’antique tradition chrétienne de la dévotion royale à Saint Michel Archange, née de l’initiative de la Reine de France, Anne d’Autriche ?

    – 1652 : Anne d’Autriche institue la messe du 1er mardi des mois « en l’honneur de saint Michel pour la sécurité et la prospérité de la France ».
    Jusqu’à Louis XIV inclus, les rois de France, à leur avènement, consacraient leur personne et leur royaume à saint Michel.
    http://st-michel-archange.over-blog.fr/article-messe-du-1er-mardi-du-mois-55529518.html
    En effet, en lisant  » 2 janvier 2018. Pèlerinages de prières pour la France et pour la paix à Pontmain (53220). »
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com
    on découvre une terrible coïncidence entre l’initiative de la CEF du 2 janvier 2018 et celle de l’évêque de Laval en date du 2 janvier 1940

     » …/…
    Le mardi 02-01-1940 … (quatre mois avant ) … le début de l’invasion (10-05-1940) de notre pays par ( l’Allemagne hitlérienne) , est le jour de la publication de la Lettre Pastorale de Mgr Richaud, évêque de Laval.

    Dans sa lettre, où il sollicitait la prière fervente autour du Sanctuaire National de Pontmain, il alertait bien sur une situation dramatique de la France et donnait en même temps le remède déjà éprouvé 69 ans plus tôt :

    « La France se trouve, en effet, dans une angoisse nationale toute semblable à celle où, au soir du 17 janvier 1871, Marie s’est présentée en Libératrice du territoire. A l’heure même où ce même sol est menacé, il semble que ce soit vers Elle et vers le sanctuaire qui consacre le souvenir de son intervention, qu’il faille diriger tous les cœurs et toutes les prières. »

    Et il terminait la partie de sa lettre consacrée à la signification nationale de l’événement de Pontmain par ces mots :

    « Mais l’on peut bien dire que Marie, […], a, d’une manière manifeste, pris en charge à Pontmain le salut de la France […]. Son message est aussi bien un message d’espérance, de prière et de sacrifice, et il vaut pour toutes les situations personnelles et familiales qu’on vient lui confier. Mais il intéresse, directement et au premier chef, la Patrie. Si toutes les Madones ont leur spécificité, Notre-Dame de Pontmain est la Madone de la France en péril. »

    Or aujourd’hui c’est l’islam qui s’est substitué à l’Allemagne hitlérienne dans le silence apocalyptique de Rome et l’effondrement spirituel et politique de la France sous le règne d’Ubu Roi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *