De l’absence des » descendants du Temple » dans l’Histoire de France depuis le 8 juin 1795 … (3)[ADD 05/10 ]

MAJ 04/10  Le discours d’un roi ( A lire sur Royal-Artillerie) 

En Espagne la dynastie capétienne est donc toujours présente ! Mais pourquoi donc a-t-elle été effacée de l’Histoire de France ? Y aurait-il une mystérieuse  disposition de la Divine Providence qui la maintiendrait cachée [***] pour quelque temps encore, car il nous est intellectuellement impossible d’admettre que le régime politique abject et complètement fou [ et immonde pouvons-nous ajouter aujourhui avec cette vidéo ] qui humilie aujourd’hui l’intelligence politique française jusqu’à la simple raison, puisse être pérenne tout en cherchant à détruire l’héritage reçu des siècles de civilisation française, qui n’existerait pas ou, quand il existerait, serait un crime contre l’Humanité
C’est donc dans la confiance que cette mystérieuse disposition de la Divine Providence ne soit pas une malédiction divine portée contre la France, pour les siècles des siècles, que nous continuerons nos recherches pour établir la vérité sur le destin de Louis XVII, dans l’espérance de la résurrection du Royaume de France  ! Et par un curieux paradoxe provoqué par l’actualité espagnole, comment ne pas se souvenir que l’Espagne avait exigé la libération des enfants de Louis XVI en échange de la paix avec la République et avait même offert de céder au Roi Louis XVII les provinces limitrophes de la France ( Navarre et Catalogne donc !… ) , lors des négociations du traité de Bâle,  [ Voir L‘Europe et la Révolution française. IV, Les limites naturelles, 1794-1795 / par Albert Sorel (1842-1906)
] Et il est admis aujourd’hui que, selon l’hypothèse la plus probable, les révolutionnaires n’ont pas hésité en juin 1795 à empoisonner le substitué de Louis XVII, qu’ils ne pouvaient plus livrer au roi Carlos IV afin de signer le traité de paix  avec l’Espagne, le 22  juillet 1795 ; et on sait que la mort de « Louis XVII » a été accompagnée de celle du célèbre Dr Desault et deux de ses collègues Chopart et Doublet, tandis qu’un troisième médecin ami, le Dr Abeille, était obligé de s’enfuir précipitamment en Amérique pour ne pas subir le même sort …  
[ *** Voir cette tribune de la Charte de Fontevrault
=========
Dans notre dernière réflexion sur ce thème, nous avons conclu qu’il existait un indice sérieux, permettant de penser raisonnablement à la survie de Louis XVII hors du Temple jusqu’à la date de 1873 … année où il aurait eu 88 ans … 
Si on admet les raisons avancées dans notre précédent article pour expliquer son effacement complet de l’histoire de France et/ou de la descendance qu’il aurait pu avoir jusque là, et depuis cette date en ce qui concerne cette dernière, il nous semble évident que les très graves évènements politiques que la France est appelée à connaître vont conduire à la résolution définitive de la Question Louis XVII !
En effet, de deux choses l’une :
*** ou bien le Bourbon-Habsbourg que nous appelons de nos voeux existe réellement et, grâce en particulier à la puissance des moteurs de recherche sur Internet, il pourra et devra nécessairement se révéler, au moemnt opportun, dans la confrontation inéluctable avec l’islam à laquelle notre civilisation est désormais soumise, volens nolens. ( Voir les dernières informations sur la réinfosphère, auxquelles fait écho  l’article intitulé  Non possumus ( bis ) ) ; 
*** ou bien aucun Bourbon-Habsbourg ne se révèle d’une manière ou d’une autre, parce qu’il n’existe pas ou pour toute autre raison au choix de nos lecteurs, et nous pourrons donc conclure, avec le sentiment du devoir accompli que Louis XVII s’est probablement éteint quelque part entre Saint-Domingue, la Louisiane et la Transsylvanie – [ où il serait décédé en 1851  *voir PS ** ] – voire en  Turquie, s’il a été capturé par les barbaresques en Mer Méditeranée, lorsqu’il aurait cherché à rejoindre l’ïle de Malte, afin d’échapper à Napoléon, qui aurait tenté en vain de s’emparer de lui … 
En tout état de cause, au vu de la gravité extrême de l’actualité politique française, dont il nous a été impossible, une fois encore, de ne pas faire état, il semblerait donc raisonnable d’espérer que l’énigme Louis XVII puisse être résolue d’ici le 17 juillet 2029 !… Qui vivra verra ! 
======
*PS* : c’est ce que nous avons découvert, ce dimanche,  dans un livre fort intéressant au demeurant, bien que nous n’en partagions pas les conclusions, et que nous vous présenterons dans un prochain article … 

Communiqué à l’attention de nos lecteurs du Limousin et d’Ile-de-France

Nous avons le plaisir de vous informer que nous participerons au salon Livres et Toiles de Limoges les 6 et 7 octobre prochains, où nous présenterons nos ouvrages en attendant de pouvoir le faire à Paris, à l’occasion de la Biennale Blanche du 21 octobre  2017. 

Rencontres Littéraires Et Artistiques D’automne De Limoges-Corgnac (6 Et 7 Octobre 2017)

 https://lesrencontreslitteraires.fr/

source